Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

Occurrence est un cabinet d'études et de conseils qui prétend compter le nombre de manifestants de façon indépendante et objective.

OK. "D'où tu parles camarade?" comme on disait en 1968.  Depuis une filiale depuis 2022 du groupe IFOP.  Son PDG était Laurence Parisot de 1990 à 2016. elle était à la tête du MEDEF , le syndicat patronal français. L'IFOP vend ses "travaux" aux entreprises et aux partis politiques. On le voit toutes les garanties de l'objectivité voire de l'empathie pour les manifs.

Un collectif de médias  (des milliardaires ou de l'Etat) qui regroupe notamment l’AFP, France Inter, Europe 1, RTL, Franceinfo, RMC, BFM-TV, France Culture, CNews, France 2, Le Figaro, Le Parisien, Libération, La Croix, Les Echos et la presse régionale et départementale représentée par l’Union de la presse en région) à l'initiative du journaliste Thomas Legrand, éditorialiste mainstream et très hostile à la gauche de gauche, affirme que la fiabilité de la méthode Occurrence est confirmée  grâce à un comptage de la manifestation du 16 octobre 2017 sur la base d'une vidéo enregistrée par BFM (Sic). Dès lors Occurrence a officiellement été mandaté pour réaliser le comptage des manifestations.

Le dispositif fonctionne mal et l’algorithme de comptage, propriété commerciale de l’entreprise Eurecam, n’est pas public et donc sa fiabilité est invérifiable. Mais Thomas Legrand  prétend donner un chiffre "plus crédible, parce qu’issu d’une méthode transparente". La transparence s'arrête avec le secret commercial et les magouilles politiques du PDG d'Occurrence, Assaël Adary , très proche de la Macronie, un hasard. Lui qui envoyait un Tweet à la macroniste (tendance la plus détestable) Aurore Berger "Aurore, à ta disposition pour t'aider, mon réseau, mes compétences...une certaine idée de la politique, on ne siffle pas, on combat !"

Et la directrice générale d'Occurrence, Céline Mas, tweete " Energie et espoir d'un président démocrate et républicain, pour l'Europe et l'unité des Français. L'audace plus que jamais d'inventer demain".

Oui, ce qu'il y a de plus écœurant dans le vocabulaire de nos "élites" auto-proclamées.

Bref vous pouvez vérifier : très logiquement (logique de classe et d'intérêts bien compris) les chiffres d'Occurrence et des flics sont très proches et très éloignés de ceux des manifestants. Et les médias d'Etat et des milliardaires vous les livrent comme des chiffres "indépendants et objectifs".

Allez un dernier exemple pour la route: hier 21 janvier Marche pour les retraites des orgas de jeunes et de la FI : 14.000 manifestants selon la police, 14. 045 selon Occurrence et 150.000 selon les organisateurs de la manif. Lors de la Marche contre la vie chère en octobre les chiffres donnés étaient de : 140.000 manifestants selon la NUPES, 30.500 selon Occurrence et 29.000 selon la police. Nous étions présent à la manif d'octobre et le vieux militant que je suis, avait évalué "au pif"100.000 manifestants (60.000 pour Libé. qui a pris la défense d'Occurrence...). Hier plusieurs camarades m'ont confirmé que la manif était au moins aussi puissante, voire plus puissante, qu'en octobre.

Mais surtout vous apprécierez le chiffre d'Occurrence (outre sa proximité habituelle avec les flics): 14.045. Qui ose ce genre de précision ? Un organisme sérieux et honnête ou une entreprise en mission et achetée  ? Et que penser de ceux qui reprennent ces chiffres et les diffusent comme des vérités ?

Au fait le 19 janvier les gens d'Occurrence n'ont pas osé donner leur chiffre...Avaient-ils prévu d'annoncer un chiffre tellement ridicule qu'il aurait suscité l'hilarité générale ? Il serait temps que les journalistes fassent leur travail plutôt que sous-traiter à des flics de la pensée à peine camouflés.

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :