Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Poutine et sa clique ont toujours apporté leur soutien aux partis d'Europe qui s’inscrivent dans la mouvance néo-fasciste. C’est le cas en France avec Marine Le Pen, reçue au Kremlin en 2017. En Italie, c’est Matteo Salvini qui avait ses faveurs et qu’il a rencontré en personne. Le parti AFD en Allemagne et le FPÖ en Autriche ont signé des protocoles d’accord avec Russie Unie, la parti poutinien. Plusieurs partis d'extrême-droite ont soutenu certaines positions du président russe comme son aversion pour la communauté LGBT+ en passant par la mise en valeur de l'église orthodoxe russe. Parmi ces formations, on trouve Aube Dorée, un parti grec… néo-nazi. Ce dernier était invité à Saint-Pétersbourg par un parti russe pro-Poutine, Rodina (Patrie), en 2015. Un parti fasciste en fait créé et manipulé par le Kremlin.

A l'extrême-droite et soutien de Poutine on trouve Alexandre Douguine, idéologue russe du néo-eurasisme, une espèce de galimatias raciste, obscurantiste et réactionnaire. Douguine est une figure majeure et incontournable de l’extrême droite russe, et ce dès les lendemains de la chute de l’URSS, lorsqu’il a cofondé avec l'aventurier Édouard Limonov le Parti national-bolchévique en 1993. Ancien conseiller à la présidence de la Douma, le parlement russe, il a fréquenté les dîners du GRECE (centre d'étude néo-fasciste), publié un ouvrage d’entretiens avec Alain de Benoist, donné des conférences avec Alain Soral… Marion Maréchal était amie avec sa fille, Daria. Daria Douguina, âgée de 29 ans, assassinée dans l’explosion de la voiture de son père. On soupçonne des règlements de compte dans les arrière-cours du poutinisme.

Konstantin Malofeev , oligarque russe ultra - orthodoxe et monarchiste, est un autre proche de Poutine. Soupçonné d’avoir financé des mouvements séparatistes en Ukraine et il est en affaire avec Philippe de Villiers pour ouvrir des parcs à thème en Russie. Qui se ressemble...

Citons aussi l'oligarque russe Evgueni Priogojine qui est le financeur du groupe Wagner, groupe paramilitaire, faisant officieusement le sale travail que ne peut pas faire ouvertement l'armée russe ou en appui de celle-ci. Le fondateur et commandant militaire du groupe est Dmitri Outkine, ex-lieutenant-colonel des "forces spéciales", néo-nazi admirateur du IIIe Reich.

Zemmour écrivait que "Poutine devient le dernier rempart contre le politiquement correct, le communautarisme gay, le multiculturalisme. Je rêverais d’un Poutine français". En effet, quel programme et quel cauchemar.

Alors qu’une partie de l’extrême droite française est longtemps restée proche de Poutine, une partie de la mouvance lui préfère désormais l'Ukraine, sa ferveur bandériste et réactionnaire.  Pour les uns l’Union européenne, sous-traitante des USA, a déclaré la guerre en premier à la Russie après la fin de l’URSS en l’isolant au maximum, pour les autres la Russie a, par l’intermédiaire de l’Ukraine, déclaré la guerre à l’Europe.

Et dire que l'on trouve des gens de gauche pour appréhender Poutine "sans œillères" et nous faire passer cette bouillie nauséabonde pour de l'anti-impérialisme...Désolant.

 

Antoine Manessis.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :