Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                               Sabra et Chatila : l'horreur absolue

 

 

Il y a 40 ans du 16 au 18 septembre 1982 avait lieu le massacre de 5000 Palestiniens réfugiés dans les camps à Chabra et Chatila, au Liban. Massacre commis par les Phalangistes (milices chrétiennes d'extrême-droite) et des éléments de l'Armée du Sud Liban mise sur pied par Israël. Tous ces événements voulus, organisés et permis par Israël et le général-ministre Ariel Sharon. Pendant 38 heures le massacre d'enfants, de femmes et de vieillards se déroula sous les yeux et à la connaissance des forces d'occupation israéliennes qui avaient attaqué et occupaient le Liban jusqu'à Beyrouth. Le carnage fut accompli à l'instigation et avec la complicité d'Israël. Le rapport indépendant de Sean McBride, fondateur d'Amnesty international, qui fut chef d'état-major de l'IRA, fut catégorique quant à la responsabilité d'Israël.

De 1975 à 1990 la guerre civile libanaise faisait rage avec son cortège de massacres et de tueries. L'agression israélienne contre le Liban visait à frapper l'OLP (organisation de libération de la Palestine). Sharon déclarera: "notre entrée dans Beyrouth-Ouest était destinée à détruire l'infrastructure laissée par les terroristes." Relativiser Sabra et Chatila en le comparant aux massacres qui ont marqué la guerre civile libanaise n'est pas acceptable puisque justement ce qui fait la différence est le rôle d'un Etat étranger, de l'occupant colonial, d'Israël dans cet événement. 

Le peuple israélien lui-même ne fut pas dupe des arguties de son Etat.  La plus importante manifestation de l'histoire du pays fut organisée pour protester contre le massacre (400.000 participants 8% de la population) par l'organisation de gauche La paix maintenant. Gauche israélienne aujourd'hui totalement marginalisée si ce n'est annihilée.

Le peuple palestinien poursuit sa lutte pour sa libération dans le silence et l'indifférence des médias et avec une abnégation et un héroïsme qui force l'admiration.

Plus que jamais en ce triste anniversaire qui révèle la nature coloniale et criminelle de l'Etat sioniste soutenons la lutte des Palestinien-nes. 

NBH

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :