Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                                                                             Massacre à Melilla

 

Situées sur la côte nord du Maroc, Melilla et l’autre enclave espagnole de Ceuta sont les seules frontières terrestres de l’UE sur le continent africain et font régulièrement l’objet de tentatives d’entrée de la part de migrants cherchant à rejoindre l’Europe.

Hier des centaines de migrants ont tenté de forcer le passage.

La police a riposté de façon extrêmement barbare.

Le premier ministre espagnol (PSOE), Pedro Sanchez, a odieusement couvert les violences policières "Il faut reconnaître l'extraordinaire travail qu'il a été fait par le Gouvernement marocain, en coordination les forces et corps de sécurité de l'État espagnol, pour tenter d’empêcher un assaut violent qui a été bien résolu par les forces de sécurité des deux états voisins".

"Extraordinaire" et "bien résolu" en effet puisque 37 migrants sont morts. Chacun a pu voir les images glaçantes des policiers frappants les migrants à terre, blessés, certains sans doute morts. l'horreur.

Mais une horreur qui ne semble pas émouvoir nos médias dont la couverture de l'événement est réduite au minimum. Des associations de protections de droits humains affirment que les forces de l'ordre du Royaume chérifien ont utilisé des "méthodes nazies" pour empêcher que ces migrants ne franchissent la frontière.

Cette répression marocaine est le résultat de l'accord scellé entre les deux pays après une année de chantage migratoire, faisant suite aux soins accordés à un dirigeant du Front Polisario en Espagne. Pedro Sanchez a finalement cédé à Mohamed VI qui à son tour a fait sa part du "contrat" avec ce massacre.

Podemos constate qu'"Une enquête est nécessaire pour éclaircir les faits et les responsabilités". Même le maire de Melilla et plus haute autorité politique de cette ville autonome, a dénoncé une "réponse disproportionnée" du Maroc à la tentative de passage en force des clandestins. Pour  l'AMDH ( Association marocaine des droits de l'Homme (AMDH),  "La cause principale de cette catastrophe est la politique migratoire menée par l'Union européenne en coopération avec le Maroc".

Les commentaires de Pedro Sanchez déshumanisent encore davantage ces centaines d'êtres humains qui cherchaient une vie meilleure en Europe et qu'une clôture, la répression et la mort ont transformés en une invasion de sauterelles heureusement combattues et vaincues. Ces déclarations et les politiques des gouvernements européens et de leur "Cher ami, le roi" s'alignent sur celles de l'extrême droite raciste et xénophobe.

Mais les Africains subsahariens ne sont pas des Ukrainiens. "Untermenschen" disaient-ils...Si le PSOE compte arrêter VOX avec ce déshonneur, l'Espagne aura le déshonneur et VOX au gouvernement.

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :