Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une intervenante de Debout les femmes !

                                         

 

NBH annonçait le 24 août dernier la sortie en octobre de Debout les femmes! un film de François Ruffin et Gilles Perret (Bande-annonce).

Nous sommes allés voir le film. Convaincus, pour connaître le travail des deux amis, que nous allions vivre un beau moment. Ce fut encore mieux que cela. Un film qui fait dix fois plus, cent fois plus, mille fois plus pour la cause des femmes et du travail que le froid doctrinarisme mort des groupuscules inutiles.

François et Gilles sont parvenus à faire ce que peu de réalisateurs parviennent à faire : donner la parole au peuple. Au vrai peuple. Ils nous font connaître la vie, les galères, l'espérance de femmes de ménage, d'auxiliaires de vie, d'accompagnatrice d'enfants handicapés(AESH)...Leur dignité. 

Nous découvrons leur précarité, leurs salaires de misère, mais des femmes dont le courage, la force, la vraie générosité, illuminent le film. Si elles subissent des horaires harassants, un rythme de travail fou, de conditions de transport accablants, l'absence de statut pour encadrer leurs professions, pas de formation, elles sont pourtant le soleil de celles et ceux qu'elles aident, secourent, eux-mêmes souvent plongés dans les difficultés.

Le film raconte la mission parlementaire réclamée par François Ruffin. La présidente de la commission des affaires sociales a adjoint à Ruffin un député LREM Bruno Bonnell a priori particulièrement antipathique. Et le miracle arrive. La vie du député macroniste percute celles de ces femmes et il se "ruffinise" au fur et à mesure du travail de la mission et du film.

Des hauts et des bas, des moments de rire et des moments de larmes. Emotion, vérité, humanité. Ce film est fort. Il n'est en rien misérabiliste, il est vrai. Avec des femmes admirables, simples qui ne demandent que la reconnaissance de la société et des salaires dignes. Car ils sont honteusement bas: sous le Smic, pour des journées interminables.

Et la vraie vie des femmes, du peuple s'impose à chaque instant, loin, très loin des obscénités médiatiques et racistes de ceux qui veulent diviser les travailleuses et les travailleurs. La vraie vie ce n'est pas les aboyeurs de C-News ou Finkielkraut. Ce ne sont pas des femmes qui s'interrogent sur "l'identité française" ou les prénoms "français" mais sur leurs salaires de misère pour un travail essentiel et qu'elles aiment.

Pas de happy end cucul mais un véritable appel à la lutte. Avec une chanson née peu après 1968 qui fait le lien naturel et historique de la lutte sociale et de la lutte féministe. Intitulé L'Hymne des femmes, Femmes debout ou encore Debout les femmes, comme le titre du film de François et Gilles. C'est une chanson créée en mars 1971 par des militantes féministes. Elle est devenue un hymne des luttes féministes. Les paroles sont interprétées sur l'air du Chant des Marais

 

Merci François. Merci Gilles. Votre œuvre arrive au bon moment.

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :