Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En marge du G7 la propagande impérialiste se déploie vigoureusement. De différentes façons. Cela va de la veste de  Jill Biden, la First Lady, imprimée d'un grand LOVE dans le dos, aussi mielleux qu'indécent, aux analyses sur le retour du multilatéralisme.

Macron a sans doute fait une intervention intéressante en affirmant que la ligne pour laquelle il plaide est "ni vassalisation à la Chine, ni alignement sur ce sujet avec les Etats-Unis" (On appréciera "sur ce sujet"...). Il a affirmé "la souveraineté de l’Union européenne ", dont on se demande ce qu'elle peut-être, son refus d’un "alignement automatique sur Washington, en particulier dans l’affrontement avec Pékin". M. Macron veut "que nos partenaires reconnaissent cette nouvelle donne européenne et que nous sachions bâtir un nouveau partenariat avec les Etats-Unis, (…) que nous puissions avoir aussi notre voie, communauté de valeurs mais indépendance quand il s’agit de notre stratégie à l’égard de la Chine". 

La Chine est donc bien au centre de ce G7 et des relations entre les gouvernements d'Europe et celui des Etats-Unis. Des contradictions entre puissances impérialistes se discernent donc. Bien des sujets sont abordés de façon différente par les uns et les autres. Le sommet de l'OTAN qui va suivre le G7 sera une autre occasion de s'en apercevoir même si l'hégémonie étasunienne reste une donnée centrale dans le camp occidental.

Bien entendu la presse française reste otanisée. Ainsi peut-on lire dans l'Obs "Le spectre d’un conflit armé plane de plus en plus sur le monde, porté par un tandem d’impérialistes hostiles aux valeurs occidentales : la Chine et la Russie. Joe Biden, lui, affirme sa détermination à défendre les démocraties". Idem dans l'Express etc. Exactement  His Master's Voice (la voix de son maître) de Washington : les impérialistes sont la Chine et la Russie et les Etats-Unis, le chef de la croisade démocratique... Une telle divagation, contraire à ce que constate tout observateur pourvu d'un minimum de bon sens, d'honnêteté intellectuelle et de vagues connaissances géopolitiques et historiques, va devenir soyons-en certains un des axes de la propagande américaine. Attendons-nous à un pilonnage médiatique intensif.

C'est pourquoi les propos de Macron doivent être relevés, sans illusions mais sérieusement, et que l'attitude des Allemands et des autres pays d'Europe sera suivie avec attention. D'autant que des pays comme la Hongrie et des forces politiques très hétérogènes un peu partout sur le vieux continent ont désormais une attitude très intéressée vis à vis de la Chine et d'ailleurs également vis à vis de la Russie. Pensons à l'Allemagne et son gazoduc avec les Russes.

En tous les cas il faut s'attendre, avec Joe Biden, à une aggravation de la tension entre la Chine et les Etats-Unis. La France, comme les autres pays d'Europe, a intérêt à se tenir le plus éloignée possible de cet affrontement.

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :