Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                                                               Intersectionnalité...

 

Le Point est le journal de François Pinault classé 27e fortune mondiale en 2020 et ayant fait part de "sa grande admiration pour l’action conduite par Macron". C'est le journal de la droite rassie, néolibérale, conservatrice, hystériquement hostile à ce qui se trouve à la gauche de Gengis-Kahn, le journal dont BHL et FOG sont chroniqueurs. C'est dire...Le Point est connu pour ses articles vulgaires, mensongers et surtout écrits par des gens soit incultes, soit fanatiquement malveillants, soit les deux.  

Le Point, journal à la pointe de l'offensive pré-fasciste de la réaction et dont les titres sont des appels versaillais à la répression du mouvement démocratique, ouvrier et populaire, nous explique que le CNRS a refusé d'enquêter à la demande de la ministre de l'enseignement supérieur, madame Vidal, sur un fantôme idéologique "l'islamo-gauchisme." Enquête dont le seul but était de semer mensonge et confusion. On ne peut que se réjouir de ce refus basé sur le respect des libertés académiques et le sérieux de l'institution.

Rappelons aux journalistes du Point, qui se délectent dans la dénonciation de l'islamo-gauchisme, ce que la CPU (Conférence des présidents d'université), que l'on ne peut -sauf au Point - suspecter de sympathies islamistes ou gauchistes) disait de ce terme : "L’islamo-gauchisme n’est pas un concept. C’est une pseudo-notion dont on chercherait en vain un commencement de définition scientifique, et qu’il conviendrait de laisser, sinon aux animateurs de C-News, plus largement, à l’extrême droite qui l’a popularisé. Utiliser leurs mots, c’est faire le lit des traditionnels procureurs prompts à condamner par principe les universitaires et les universités" .

Or Le Point nous explique que, face au refus du CNRS de se déshonorer en acceptant l'enquête que réclamait F. Vidal," l'Observatoire du décolonialisme", un ramassis de réactionnaires dont le but est de combattre les idées progressistes à l'université, dénonçait le mal dans un rapport qu'il a lui-même établi. Bref le Ku Klux Klan enquêtant sur le racisme en Géorgie.

Notons une fois encore dans ce dernier article l'ignorance crasse ou la malhonnêteté himalayenne du Point qui définit l'intersectionnalité comme une "véritable baguette magique, capable de transformer n'importe quel individu en victime sociologique d'une société repue d'injustices". Alors qu'en fait -pour faire simple - l'intersectionnalité permet de penser la domination de manière plurielle. Par exemple les femmes de ménages des Ibis (dont la grève de 22 mois fut victorieuse) sont à l'intersection de la domination de classe, comme travailleuses, de race, comme noires et patriarcale, comme femmes. Comme on le voit on est loin des délires imbéciles du Point.

Le Point a une autre particularité : ses journalistes insultent JL Mélenchon et la France insoumise quasiment chaque semaine :  "De l'outrance à l'indécence" (dernier article du Point contre JLM le 07/06/2121). On vous laisse deviner le contenu. Mais est-ce vraiment une autre particularité? N'est-ce pas au contraire parfaitement complémentaire avec toute une campagne idéologique que les médias bourgeois (donc 99% des médias) mènent avec persévérance et beaucoup de moyens contre tout ce qui peut représenter le début de commencement d'une alternative au règne du capital. Contre tout ce qui représente l'esprit libre et critique.

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :