Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                                                                      Frédérique Vidal *

 

 

Frédérique Vidal, la ministre fantôme de l'enseignement supérieur, vient de faire des déclarations dont tout citoyen-ne ne peut entendre sans être consterné et scandalisé.

Vous pourrez en prendre connaissance sur ce lien :

https://www.soundofscience.fr/2648?utm_medium=twitter&utm_source=2-click-twitter-button&utm_term=2ClickTweetButton&utm_campaign=Fr%C3%A9d%C3%A9rique+Vidal+annonce+vouloir+demander+une+enqu%C3%AAte+au+CNRS+sur+l%26rsquo%3Bislamogauchisme+%C3%A0+l%26rsquo%3Buniversit%C3%A9

De quoi s'agit-il ? D'une vaste provocation et d'un terrible révélateur.

Provocation et révélateur car la Madame Treuhand* de l'université française, à grands coup de restrictions budgétaires et de baisse d'effectifs a aggravé la situation des universités, qui sont attaquées par les gouvernements bourgeois (droite et PS) depuis des années, comme tous les services publics. Qui plus est, elle fait ces déclarations au moments où les étudiants issus des milieux populaires et de la petite-bourgeoisie souffrent. Isolés, les étudiants le sont, dans leurs 12 m2 en chambre universitaire, avec leurs maigrichonnes bourses étudiantes pour subvenir à leurs besoins, des besoins que l’on considère moindres que la moyenne des français : des pâtes et du cordon bleu. Une bourse qui peut aller de 100 à 600 euros par mois maximum, en fonction des revenus des parents, et à laquelle une grande partie des étudiants n’a pas accès. Les petits jobs parallèles pour compléter ces faibles revenus sont difficiles voire impossibles à trouver en cette période de fermetures d’entreprise et de licenciements massifs.

De plus la bourgeoisie macroniste pour des raisons de classe évidentes favorise les Grandes Ecoles où elle se reproduit. Leurs établissements permettent du présentiel, notamment les classes préparatoires, car rattachées à des lycées qui, eux, sont ouverts. Tandis qu’à l’université, même les travaux dirigés, en petit groupe, n’ont injustement souvent plus lieu. Les universités fermées en période Covid, des cours à distance impersonnels et numériquement anxiogènes, des enseignants vacataires payés très en retard… Doit-on ou non fermer les facs ? Rien n’est moins sûr. Doit-on investir en masse dans ces établissements délaissés et aux amphis bondés, soutenir un maximum les étudiants et trouver des solutions politiques ? Evidemment. Mais le but de Vidal et Macron, de leur clique et de leur classe, est de faire des université privées pour les riches et des université-poubelles pour les pauvres. Il cassent l'outil de promotion sociale qu'est l'université où la proportion d'enfants des milieux populaires est la plus importante. 

 

 

Face à la grave détérioration de l'état de santé physique et psychique des étudiant-es, des suicides et tentatives de suicides qui explosent de quoi nous parle la ministre ? De la lutte contre "l'islamo-gauchisme". Non seulement cela montre le mépris et la déconnexion que la macronie a vis à vis de nos enfants mais aussi le plan délibéré d'achever l'université.

Un exemple de la démarche de F. Vidal ? C'est Le Monde qui raconte en 2018  " Merde à Vidal et à ses sbires, souffle-t-on dans les rangées d’étudiants présents à l’assemblée générale. Les étudiants protestent contre la réforme de Parcoursup mais aussi (et surtout) contre l’instauration dans leur établissement de nouveaux diplômes à 4 000 euros, remplaçant à partir de la rentrée prochaine trois parcours de masters de biologie dont les tarifs étaient calqués sur ceux en vigueur actuellement, soit 256 euros. Or, ces diplômes – baptisés diplômes d’établissement suivis en deux ans et qui donneront lieu à des équivalences nationales de masters – ont été mis en place par Frédérique Vidal, la ministre de l’enseignement supérieur, qui a présidé cette université entre 2012 et 2017. Une pétition « Non aux masters payants à Nice », a déjà été signée par 1 600 personnes dont 400 enseignants-chercheurs."

Face donc à ces réalité concrètes et dramatiques Madame Vidal fait diversion.

Elle utilise, comme Castex, Macron et toute la sainte clique, ce concept d'islamo-gauchisme volé aux néofascistes. Le ridicule n'a jamais tué personne. Mais là où les choses deviennent très graves c'est quand Vidal annonce des enquêtes pour pourchasser et chasser l'esprit critique de l'université. Vidal annonce et assume une véritable chasse aux sorcières. En effet elle déclare " Ce qu’on observe à l’université, c’est que des gens peuvent utiliser leurs titres et l’aura qu’ils ont. Ils sont minoritaires et certains le font pour porter des idées radicales ou des idées militantes de l’islamo-gauchisme en regardant toujours tout par le prisme de leur volonté de diviser, de fracturer, de désigner l’ennemi, etc…". On voit bien qu'il s'agit en fait de poursuivre les idées critiques, celles qui dénoncent les injustices, celles qui recherchent la vérité historique, celles dont le but n'est pas servir l'ordre établi mais de susciter chez les jeunes la question du pourquoi des choses. C'est la dimension la plus républicaine qui soit de l'université que former la jeunesse à vouloir faire vivre la liberté, l'égalité et la fraternité.

On est certain qu'elle ne trouvera aucun collabo pour participer à sa chasse aux sorcières. Nous ne sommes pas en 1940, du moins espérons-le...

Aux universitaires de riposter vigoureusement à cette tentative vichyste d'étouffement des libertés.

A la jeunesse populaire et aux progressistes, à la gauche  de dénoncer ce fascisto-macronisme. Et de le faire avec force.

Madame Vidal veut remplacer le triptyque républicain par "Danger, vigilance et action". Un beau programme policier. "1984" semble être l'inspiration de Madame Vidal. Face aux libertés universitaires en danger, l'unité la plus ample est de mise. Et 2022 sera une année de tous les dangers. Ce que Vidal vient de dire - sur C-News la chaîne fascistoïde - avec la complicité gâteuse d'un chien de garde, un inquisiteur qui officie depuis un siècle, devrait inciter les républicains, les démocrates, les progressistes, les révolutionnaires à intégrer que l'union autour de la candidature républicaine et de gauche de JL Mélenchon est peut-être notre dernière chance d'éviter la réalisation de la société cauchemardesque, impitoyable et barbare de Vidal et des siens.  

 

Antoine Manessis.

* Vous aurez reconnu Joseph McCarthy, inspirateur de madame Vidal.

* Treuhand : organisme ouest-allemand chargé de la privatisation des biens de l'ex- République Démocratique Allemande(RDA) après l'annexion de celle-ci.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :