Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Il est certes sympathique que Antigua-et-Barbuda, Malte ou le Mexique, le Vietnam et le Vatican, l'Autriche et le Venezuela, aient signé le traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Affirmer que l'utilisation des armes atomiques est absolument condamnable est sans aucun doute juste. Que 51 Etats aient ratifié ce Traité est encourageant.

Mais...aucune des puissances officiellement détentrices de l'arme atomique n'ont signé ce Traité. Ni la Russie. Ni la Chine. Evidemment pas les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou la France. Rien non plus du côté des "officieux" Inde, Pakistan, Corée du Nord et Israël.

Tout être humain censé ne peut que souhaiter un monde sans arme atomique. Comme nous préfèrerions (presque) tous  un monde sans guerre, sans famine, sans violence. Mais nous savons qu'il y a loin de la coupe aux lèvres. De nos souhaits à leur concrétisation.

Il se trouve que les questions ne se posent pas dans l'absolu mais dans un réseau de liens, de contradictions, de luttes, de rapports de forces entre des intérêts que certains, les marxistes par exemple, jugent antagoniques. Cela veut dire par exemple que la fin de l'exploitation de l'homme par l'homme nécessite une lutte des classes qui aboutit à la victoire de l'émancipation humaine. Qui dit lutte dit arme. Arme qui peut être intellectuelle, idéologique, culturelle, politique. Mais l'histoire nous a appris, nous semble-t-il, que "la guerre est la poursuite de la politique par d'autres moyens" comme le disait Clausewitz.

Certes on peut estimer que mourir écrasé par un char d'assaut à Koursk est moins pénible que par une bombe atomique à Hiroshima. Mais enfin, il n'y a pas eu besoin d'arme atomique pour exterminer des Juifs d'Europe, les 27 millions de Soviétiques entre 1941 et 1945, ni même bombarder Dresde. 

Les Etats-Unis auraient-ils pu déverser de l'agent orange sur les Vietnamiens s'ils avaient signé le TIAN ? Et le génocide des Tutsis au Rwanda aurait-il eu lieu? Poser ces questions c'est y répondre.

Et en voici d'autres plus gênantes encore : sans l'arme atomique la Corée du Nord serait-elle en situation de défendre son indépendance face aux Etats-Unis ? Et pourquoi tout militant progressiste, même s'il n'est pas un grand amateur d'holocauste universel, s'est-il senti soulagé quand l'Union Soviétique a brisé le monopole atomique de l'Exécutif étasunien ? Il nous semble que les ouvriers et les paysans chinois furent assez satisfaits de faire exploser la bombe atomique chinoise en 1964. Et le grand Charles a-t-il engagé la France dans le club atomique juste par mégalomanie ou pour éviter une hégémonie étasunienne un peu trop pesante sur notre pays ?

Certes il faut éviter que l'arme atomique prolifère. Certes il faut résoudre les conflits par la diplomatie (qui est l'expression civilisée des rapports de forces). Mais aux grandes puissances atomiques de donner l'exemple. Que le Botswana et l'Irlande promettent de me pas faire de bombe est fort bien. Que les Etats-Unis, l'empire dominant le monde, et la Chine, son principal concurrent, décident d'en faire autant avouons que cela aurait un peu plus de poids. Mais c'est vouloir changer l'impérialisme en doux mouton bêlant, or nous ne sommes pas des alchimistes, nous ne changeons pas la nature des choses. Nous pouvons en revanche dire comme les Romains "Si vis pacem para bellum"*.

Demain une France qui connaitrait un processus révolutionnaire ou simplement progressiste serait, compte tenu encore une fois des rapports des forces internationales, ou pourrait être la cible certes d'abord d'un sabotage économique de grande ampleur mais possiblement d'attaques militaires. Dissuader, ce qui est le seul but d'une force de frappe atomique comme celle de la France, pourrait être une facette de la défense d'un tel processus et donc du choix libre de notre peuple.

Aussi il nous semble que la gauche ne peut pas prendre une position seulement basée sur l'éthique mais de mener en même temps le combat politique pour le désarmement et pour une légitime- défense. 

 

Antoine Manessis.

 

* SI tu veux la paix, prépare la guerre.

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :