Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                                                       La clique putschiste, marionnette de Trump   

 

Les médias-menteurs bavassent sur la Biélorussie à longueur d'ondes et d'antennes sans que cet intérêt ne soit motivé par autre chose qu'une grossière et ignorante propagande. Pourtant il y aurait beaucoup à dire sur ce pays, ses forces politiques, son cadre géopolitique...

Pendant ce temps  un silence quasi- total se fait sur la Bolivie.

Or il se passe des choses en Bolivie depuis le putsch qui a renversé le président Evo Morales.

La crise politique s'aggrave et la dictature fascisante de l’oligarchie capitaliste et de ses maîtres étasuniens se fait chaque jour plus lourde. Le gouvernement de la présidente fantoche et non-élue Jeanine Añez a non seulement, pour la troisième fois, reporté les élections à Octobre, mais il a aussi déposé lundi 10 août une plainte contre Evo Morales pour "terrorisme, génocide et délits contre la santé". Cette plainte concerne un total de douze personnes, dont, en plus de l'ancien président, le dirigeant de la Centrale ouvrière bolivienne (COB), Carlos Huarachi, et les deux candidats à la présidence et à la vice-présidence présentés par le Mouvement vers le Socialisme (MAS), parti d’Evo Morales, à savoir Luis Arce et David Choquehuanca. 

Cela veut dire que le pouvoir veut empêcher que le MAS puisse participer et gagner les élections comme les sondages semblent l'indiquer. En fait il s'agit d'un putsch dans le putsch.

Voilà une vraie dictature qui tente de s'installer et qui porte des accusation insensées pour écarter ses adversaires politiques et il ne se trouve pas un seul journaliste honnête sur France 2 ou TF1 pour se dire que cela vaut la peine d'être su par les Français-es.

Personne ne saura que des manifestations de masse ont lieu dans tout le pays contre le nouveau report des élections visant à interdire au peuple de virer les putschistes et rétablir des dirigeants légitimes.

Le peuple bolivien est d'autant plus en colère que les fantoches se montrent parfaitement incapables de faire face à la pandémie du Covid qui frappe particulièrement durement les Bolivien-nes. La pseudo-présidente et 6 de ses ministres sont touchés par le virus sans doute envoyé par magie par l'indien Morales...

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :