Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                                                                6 août 1945 Hiroshima

 

Les 6 août et 9 août 1945 les Etats-Unis lançaient la bombe atomique sur les villes d'Hiroshima et de Nagasaki.

Le nombre de victimes est estimé à 150.000 morts à Hiroshima et 70.000 à Nagasaki. Victimes auxquelles il faut ajouter les effets des radiations à moyen et long terme, les cancers, les leucémies etc.

Crime de guerre et crime contre l'humanité, le bombardement atomique des villes japonaises, le massacre de leurs populations civiles a marqué l'histoire. Les Etats-Unis n'en n'étaient pas à leur coup d'essai. 

Les bombardements terroristes contre les civils, enfants, femmes, vieillards, furent utilisés par les étasuniens (et les Britanniques) contre l'Allemagne et le Japon (comme les Allemands l'ont fait eux-mêmes contre Varsovie, Rotterdam, Coventry et des villes en URSS). Dresde (35.000 morts) ou Hambourg (45.000  morts) furent pilonnées par l'US Air force plusieurs jours d'affilée avec des bombes incendiaires dans le but de tuer le plus de gens possible et de briser le moral des Allemands. Sur le front Pacifique, le bombardement, particulièrement violent et brutal, avec le but très clair de massacrer le maximum de civils, fut celui de Tokyo qui fit 100.000 morts. L'un des raids aériens les plus meurtriers de tous les temps avec une utilisation délibérée des bombes incendiaires dans une ville où nombre de maisons étaient en bois et où n'existaient pas de caves permettant d'échapper au brasier. 

Reste le contexte politique encore plus accablant pour les Étasuniens. Nombre d'historiens analysent désormais l'utilisation de la Bombe A non pas comme un moyen d'écourter la guerre contre le Japon mais comme un signal adressé à Moscou. Les Etats-Unis avait la Bombe ce qui leur donnait une position de force vis à vis de l'Union Soviétique.

Cela est confirmé puisque le Japon tentait de négocier la fin de la guerre par l'intermédiaire de son ambassade en URSS. Le Japon impérial était à bout de souffle et la machine de guerre américaine intacte, la supériorité industrielle américaine totale. Le général Eisenhower disait lui-même ne pas croire à l'utilité de la Bombe A contre le Japon et il écrivait dans ses mémoires que même "Mac Arthur pensait que le bombardement était complètement inutile d'un point de vue militaire". 

La dureté des combats qu'aurait impliqué la poursuite de la guerre pour les troupes américaines est aussi largement surestimée. Les batailles qui virent s'opposer Étasuniens et Japonais montrent que les pertes américaines restaient très en dessous des pertes japonaises. Lors de la bataille d'Okinawa (la plus importante) on dénombre la mort de 77.000 soldats impériaux japonais, 14 000 soldats américains,   149.000 civils d'Okinawa qui payent le plus lourd tribu du fait des deux armées.

Rappelons que les Etats-Unis ont eu à déplorer 400.000 morts durant la Deuxième Guerre Mondiale (sur tous les fronts) contre 27 millions de morts soviétiques, 8 millions d'Allemands, 20 millions de Chinois...et 3 millions de Japonais. Malgré Hollywood, qui est un excellent propagandiste mais un piètre historien, il est bon de rappeler que le 6 juin 1944 le débarquement américain en Normandie coûta 6.000 morts aux troupes étasuniennes. La seule bataille de Berlin, en mai 1945, coûta 80.000 morts aux Soviétiques.

Rien ne justifiait l'usage de la Bombe Atomique à Hiroshima et Nagasaki par les Etats-Unis si ce n'est sa volonté d'hégémonie mondiale et celle de terroriser l'Union Soviétique par le menace de l'arme nucléaire que les Étasuniens étaient les seuls à détenir jusqu'en 1949.

Notons aussi que cette guerre du Pacifique est une guerre qui se déroule aux Philippines, en Malaisie, à Singapour, en Birmanie, à Guam, à Hong-Kong, en Indochine etc. Or ces territoires et ces nations n'avaient aucune raison d'appartenir ou d'être sous la coupe des Etats-Unis (ou à la Grande-Bretagne ou à la France) qu'à celle du Japon. Des impérialismes se sont affrontés pour la préservation ou l'extension de leurs empires. Certes l'affrontement USA/Japon s'inscrivait dans le cadre plus large de la guerre entre l'Union Soviétique et ses alliés - dont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne - contre les pays de l'Axe fasciste du pacte anti-Komintern (Allemagne et Japon dès 1936, puis rejoint par l'Italie- en 1937 - et d'autres pays fascistes comme la Hongrie ou l'Espagne). Reste surtout que le colonialisme, l'impérialisme, l'anticommunisme, coexistent avec le combat anti-fasciste durant la guerre et dans les relations entre alliés. 

La décision de Truman et de l'Exécutif américain d'utiliser le Bombe à Hiroshima et Nagasaki en est la tragique et criminelle illustration.

 

Antoine Manessis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :